Pam-keyring, l’astuce qui rend Feisty encore meilleure

11 mars 2007

Cela fait bientôt un mois que je teste la prochaine version d’Ubuntu, et je commence vraiment à en être très satisfait. On s’approche déjà de quelque chose de vraiment stable, et même si la version 7.04 ne sera pas une révolution, elle apporte un lot considérable d’avancée pour Linux dans un domaine ou il pêche encore trop : le wifi. Le choix de Network-manager par défaut en lieu et place du simple Network-monitor apporte le support natif du cryptage WPA, la possibilité de changer de réseau sans fil à la volée et en mode graphique en deux clics.

Network ManagerJusqu’à présent, alors que je démarrais mon ordinateur, Network-manager se lançait automatiquement mais me demandait constamment mon mot de passe administrateur pour se connecter à mon réseau. C’est une précaution très utile, mais dans le cas d’un utilisateur relativement expérimenté cela devient vite un petit désagrément voire quelque chose d’assez inutile. Or il existe un moyen non pas de supprimer cette demande de mot de passe mais de faire ne sorte que Network-manager s’en souvienne et ne vous le demande plus : voilà pam-keyring.

Pam-keyring est un petit utilitaire qui jusque là n’était pas disponible dans les dépôts Ubuntu. Mais avec l’arrivée de Network-manager, les développeurs ont eu la bonne idée de l’intégrer (mais pas par défaut). Il vous suffit donc de l’installer avec Synaptic ou avec le Terminal, en cherchant le paquet libpam-keyring. Une fois que vous l’avez installé, il faut un tout petit coup de pouce pour qu’il soit opérationnel. Il va nous falloir modifier un fichier :

$ gksu gedit /etc/pam.d/gdm

Copiez et collez à la fin du fichier la ligne suivante, puis sauvegardez et fermez.

@include common-pamkeyring

Et voilà c’est terminé. Vous pouvez redémarrer votre session pour vous apercevoir que le mot de passe ne vous est plus demandé.

2 Réponses to “Pam-keyring, l’astuce qui rend Feisty encore meilleure”

  1. Mahoru`Tsunemi Says:

    hum, pourriez vous expliquer un peu plus son principe s’il vous plais.
    si on dis c’est comme ça et puis c’est tout, on ne vaux pas mieux que la plus part des magasin info qui (pour avoir des client) n’éduquent pas trop le client.

    Merci🙂

  2. Barista Says:

    Comme son nom l’indique, ce paquet fait appel au trousseau (keyring) de Gnome, qui normalement vous demande d’être déverrouillé par le mot de passe utilisateur au démarrage d’une session pour activer le wifi, comme je le décrit dans le billet.
    Le paquet permet donc à Network-Manager d’accéder à ce trousseau alors que la session est lancée, grâce à la ligne que l’on ajoute à /etc/pam.d/gdm.
    En résumé : le paquet donne le mot de passe provenant du trousseau, la ligne en plus le charge en même temps que la session.
    C’est plus clair Mahoru’Tsunemi ?🙂

    PS: je suis tout sauf un magasin et les lecteurs de ce blog sont tout sauf mes clients…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :