L’horreur informatique existe.

30 juillet 2008

J’aimerais partager ici, comment dire, la pire des expériences informatique que j’ai eu.

Je n’ai pas une expérience particulièrement longue en la matière, mais de toutes la machines passées entre mes mains, du Compaq Presario 233Mhz (sur lequel j’avais montée une Voodoo 3dfx) au MacBook nouvellement arrivé, une obtient la palme du matos le plus horriblement défaillant : mon ordinateur portable HP dv6120eu.

Retenez bien cette réference, cette série maudite des dv6000. Si vous l’appercevez au coin d’une étale marchande, fuyez. Ah bon, vous êtez tout-de-même intéressé par le prix et la configuration proposée (comme je le fût)? Alors lisez ceci, et passez votre chemin braves gens.

J’ai acheté cette machine il a bientôt deux ans. Elle a précisément 21 mois, c’est encore jeune pour un ordinateur, en fonction de mes critères du moins. Mais ne vous méprennez pas, ce qui l’a fait vieillir prématurément ce n’est pas tant sa configuration (sa puissance) – laquelle peut me suffire pour encore au moins deux ans – c’est la qualité du materiel.

Premier problème moins de 6 mois après avoir acheté la machine : carte wifi HS. Un peu de recherche (mais alors vraiement pas beaucoup) : nous sommes des centaines à avoir le problème, signalé maintes fois à HP. Je patiente 3 semaines avant d’appeler le service technique… Grosse erreur! Un matin, 3 petits bips au démarrage et puis plus rien. 3 bips en language BIOS (que je parle aussi couramment que le suédois) qui veulent dire carte graphique HS.

Renvoi au service technique (le support technique d’HP aura été, comment dire, assez chaotique dans la compréhension et la rapidité de prise en charge) et 10 jours plus tard, la machine revient avec la carte mère changée.

Après quoi les jours passent et, comme vous vous en doutez, j’utilise Ubuntu. Un problème persistant me fait incroyablement ch.. perdre mes nerfs cependant : freezes complets de la machine. Je cherche, je cherche. Et je trouve : il faut mettre à jour le firmware du lecteur DVD, lequel est défaillant et provoque des crash du système.

Bon, OK. Je l’utilise bon-an mal-an ce machin portable. Jusqu’à ce que, pas plus tard que y a pas longtemps, j’achète un MacBook. Le portable passe dans les mains de mon amie et là, accrochez vous ça décoiffe, le jour où je reçois le MacBook : carte wifi du portable HP cramée, de nouveau. Comme dit la chanson : j’adooooore !

Aujourd’hui le sort de la machine est scellé, mon amie va utiliser un Macmini, je change la carte wifi – cette carte Broadcom BCM94311 se trouve facilement sur eBay pour moins de 20€ – et le portable sera revendu d’occasion.

Loin de moi l’idée de porter l’oprobre sur la marque HP et son materiel de manière générale. Mais lorsqu’il s’agit des portables de la série dv6000 – et surtout celle à base de chipset nForce, les plateformes Centrino semblent épargnées – le constat est là. Cette série est effectivement, et de manière reconnue, défaillante.

Dans ce genre de situation, le consommateur attend de la marque non pas qu’elle reconnaisse platement son erreur mais qu’elle agisse pour corriger vers le positif l’expérience de son client en réagissant vite et de manière professionnelle. Qu’a fait – et que fait toujours – HP : rien. Mutisme le plus total (à part une alerte email pour une mise à jour du BIOS, après 15 mois, pour régler un problème critique) et, le meilleur, négation du problème.

La sentence est imédiate pour ma part, fini HP.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :