Netgear WG511v2, à la gloire de Fabio

5 juillet 2007

Il y a des jours comme ça, des jours où l’on est vraiment content d’avoir choisi un OS plutôt qu’un autre. Non, je ne suis pas atteint d’une crise aigue d’euphorie. Ce qui se passe c’est qu’en remerciement d’un petit coup de main sur un forum Ubuntu, Fabio (que 1000 fleurs célèbrent sa gloire) m’a fait cadeau d’une carte wifi pcmcia Netgear WG511v2.

Je profite donc de ce billet pour le remercier encore une fois et, comme promis, je me suis attelé à la tâche : faire fonctionner la bête sous Ubuntu. Aucun pilote libre n’étant disponible pour le chipset Marvel mv88w8335 (sur lequel la carte est basée), je me suis tourné vers Ndiswrapper. La difficulté, qui je pense est celle sur laquelle a buté Fabio et autres utilisateurs, fût de trouver les bons drivers – c’est à dire ceux qui font que la carte fonctionne de manière stable à 54Mb/s et en WPA si possible. Étrangement, les drivers fournis par Netgear se sont trouvés être de piètre qualité lors de mes tests (déconnexion, lenteur…). J’ai donc cherché, et trouvé, des drivers provenant d’autres constructeurs mais pour le même chipset. Essai concluant : la carte fonctionne très bien et je l’utilise actuellement.

L’installation de cette carte va donc se faire via Ndiswrapper. Il est désormais possible d’installer cet utilitaire ainsi qu’une interface graphique pour ce dernier depuis Feisty. Pour ce faire, depuis Synaptic, cherchez et installez le paquet ndisgtk. Une fois cela fait, rendez-vous dans Système > Admin. > Windows Wireless Drivers. Installez le pilote (après l’avoir téléchargé et décompressé) en navigant jusqu’au fichier Mrv8000c.inf. Débranchez puis rebranchez la carte, elle est maintenant opérationnelle directement depuis Network-Manager.

Pour ceux qui, comme moi, préfère compiler la dernière version de Ndiswrapper – ou pour ceux qui n’ont pas encore Feisty, voici la méthode classique de compilation/installation.

1. Les dépendances :
$ sudo apt-get install build-essential linux-headers-`uname -r`

2. Les pilotes Windows
Ils sont au chaud sur mon ftp, à télécharger ici. Une fois que vous les avez, décompressez l’archive et rangez-la dans le répertoire /opt :

$ tar -xzvf wg511v2.tar.gz
$ sudo mv wg511v2 /opt

3. Télécharger Ndiswrapper
Vérifiez avant de vous lancer dans cette installation de n’avoir aucun paquet ndiswrapper d’installé dans Synaptic. Ensuite, on télécharge la dernière version, ici. A l’heure actuelle c’est la 1.47. Une fois la dernière version téléchargée, on range tout ça dans /opt:
$ tar -xzvf ndiswrapper-1.47.tar.gz
$ sudo mv ndiswrapper-1.47 /opt

4. Compiler Ndiswrapper
$ cd /opt/ndiswrapper-1.47
$ make distclean
$ make
$ sudo make install

NOTE: adaptez les commandes en fonction de la version de ndiswrapper téléchargé si elle diffère de la 1.47 (le nom sera ndiswrapper-1.48 si c’est la version que vous avez téléchargé, etc.) et du répertoire dans lequel vous avez placé ndiswrapper et les drivers (si vous en avez choisi un spécifique).

5. Configurer Ndiswrapper
Configurons ndiswrapper pour qu’il utilise le bon driver (branchez la carte avant de commencer cette opération) :

$ sudo ndiswrapper -i /opt/wg511v2/Mrv8000c.inf
$ sudo ndiswrapper -l
$ sudo ndiswrapper -m
$ sudo modprobe ndiswrapper

6. Lancement automatique
Ajoutons ndiswrapper à /etc/modules pour qu’il soit chargé à chaque démarrage d’Ubuntu :

$ sudo gedit /etc/modules

Ajoutez simplement ndiswrapper à la liste des modules. Sauvegardez et fermez.

7. Configurer la connexion
Si vous avez Ubuntu 7.04 d’installé alors Network-Manager est installé par défaut. Lancez-le s’il n’est pas déjà lancé en tapant nm-applet avec Alt+F2. Si vous ne l’avez pas sur votre système, installez-le via Synaptic puis lancez-le. Assurez-vous également que Network-Manager est présent dans vos applications au lancement d’une session, ajoutez-le si nécessaire.

Assurez vous également que la section wlan0 est totalement effacée dans votre fichier /etc/network/interfaces pour que Network-Manager puisse seul avoir la main sur la connection.

Débranchez puis rebranchez la carte, vous êtes maintenant connecté (après avoir cliqué sur votre réseau et si nécessaire renseigné votre clé réseau). N’oubliez pas d’aller faire un tour par cette astuce pour ne pas avoir à entrer votre clé réseau après chaque mise en veille.

Publicités

6 Réponses to “Netgear WG511v2, à la gloire de Fabio”

  1. fred Says:

    Et bah.
    Vont finir par t’embaucher chez Canonical LtD.

    🙂

  2. daria Says:

    Merci pour ce post complet…ça peut servir !
    Moi je cherche un clé usb wifi qui fonctionnerait avec Feisty…on verra lol

  3. Barista Says:

    Les clés wifi usb à partir de chipset Ralink ont l’air de fonctionner assez bien avec Ubuntu. Si j’avais à en prendre une je choisirais sûrement une Lynksys…

  4. daria Says:

    Ok merci pour le conseil Barista 🙂

  5. francois Says:

    Merci!!!!!!!!!!!!!
    maintenant ca marche.

  6. Xentor609 Says:

    Merci pour ce post.
    Ca fonctionne impec 😉
    Il faudrait peut etre modifier la doc ubuntu.
    Bonne continuation.
    Bye, Xentor609 !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :