Posts Tagged ‘gnome-dock’

Gnome-dock, le merveilleux est de retour !

11 décembre 2006

Depuis que je blogue, c’est à dire depuis quelques mois maintenant (sous WordPress puis Dotclear), quelques un de mes billets ont eu un succès certain. Il en est un qui est, on pourrait presque le dire, un best-seller : celui qui traite du Gnome-dock (connu également sous le nom de Cairo-dock). Si mes comptes sont bons, depuis que je l’ai publié ce billet a été lu par au moins 10 000 personnes. A croire que le fameux dock à la Mac OS X est un vrai désir des Ubunteros ! Mais c’est vrai, et je suis le premier à le dire, ce dock est merveilleux.
Et, depuis trois jours, j’ai réinstallé Beryl. C’est beau, ça marche super bien (oui, même avec les vidéos en plein écran) et c’est fluide. Alors j’ai réinstallé mon merveilleux dock.

Je ne vous cache pas que j’en suis très satisfait, d’autant que j’avais très peur pour l’installation. Depuis j’étais passé à Edgy… Mais c’est pas très compliqué en fin de compte. Allez, on y va !

Mise à jour : un paquet .deb pour l’installation du dock est disponible ici.

Premièrement, les dépendances :
Assurez-vous de bien avoir le paquet buil-essential avant tout.
NOTE : pour faire fonctionner le dock il vous faut impérativement AIGLX (ceux qui ont Edgy n’ont donc pas de soucis à ce faire) ou XGL et Beryl/Compiz. Ensuite:
$ sudo aptitude install librsvg2-bin librsvg2-common librsvg2-dev libglitz-glx1 libglitz-glx1-dev
(ça installe beaucoup de paquets, c’est normal, mais ça prend pas beaucoup de place)

Pour faire fonctionner le dock, il vous faut la nouvelle version de cairo. Nous allons donc la compiler. Commencez par télécharger l’archive qui se trouve ici: http://cairographics.org/releases/cairo-1.2.6.tar.gz

Décompressez l’archive et ouvrez un Terminal. Rendez-vous dans le répertoire décompressé avec la commande cd et compilez Cairo avec ces trois commandes:

$ ./configure --enable-warnings --enable-glitz --disable-quartz --disable-atsui --disable-xcb --disable-win32 --disable-gtk-doc
$ make
$ sudo make install

Maintenant, nous allons installer le dock
Il semble que le téléchargement de l’archive depuis le site du dock (http://www.gnome-dock.org/trac) ne fonctionne plus. Pas de panique, le voilà, au chaud sur mon FTP. Téléchargez l’archive et décompressez la dans le répertoire /opt. Rendez vous dans le dossier cairo-dock avec la commande cd et installez le dock avec ces deux petites commandes:
$ make clean
$ make

Maintenant, si vous avez Beryl (comme moi), pour que le dock fonctionne correctement, changez la « taille virtuelle verticale » dans Beryl Setting Manager > Options générales: Réglages. Passez de 1 à 2.

Cette fois, le dock est installé! Pour le vérifier, lancez-le avec cette commande:

$ ./cairo-dock --no-glitz
Configurer son dock, à sa sauce

Ce petit programme est superbe premièrement parce qu’il ne prend que très peu de ressources (à peine 9Mo de RAM pour un dock avec autant de lanceurs et d’effets). Ensuite, il est facilement modifiable je trouve. Par contre, sachez-le, il n’accepte que les icônes au format .svg. Si vous le voulez, vous pourrez facilement transformer vos icônes habituelles en installant Inkscape (dans les dépôts).
Pour bidouiller le dock, tout se passe dans le fichier cairo-dock.c . L’élément qui va surtout vous intéresser se trouve au début de ce fichier, il s’agit des lanceurs du dock, qui se présentent sous la forme d’une liste (en rose avec Gedit) comme suit :

{« icônes du lanceur », « description », « lanceur »},

Vous pouvez ajouter autant de ligne que vous voulez, autant que la largeur de votre écran en fait, mais toutes les icônes doivent être au format .svg en 48×48 px.
Pour ceux qui souhaiteraient quelques icônes Tango au format .svg, voilà de quoi commencer à s’amuser.

Faites donc votre sauce… Quand vous avez fini, fermez le dock s’il est ouvert, et retapez cette commande pour que vos modifications soient prises en compte.

$ make

Relancez-le pour tester si vous le voulez… Si vous voulez régler d’autres choses, comme l’opacité du dock, les bordures, le fond, la couleur : tout se passe dans ce fichier cairo-dock.c . Et comme précédemment, retapez la commande make après chaque changement pour qu’il soit pris en compte.

Il y a quelque chose cela dit que je n’avais pas fait, dans le billet d’origine, c’est d’expliquer comment lancer cette merveille au démarrage de chaque session. Donc, pour y arriver, téléchargez ce script. Décompressez l’archive dans le dossier /opt/cairo-dock , et ajoutez à Système > Préférences > Sessions : Programmes au démarrage cette commande : /opt/cairo-dock/gnomedock-start.sh

Et vous voilà avec un dock tout beau ! Elle est pas belle la vie ?

Publicités